Position latérale de sécurité

Sommaire

Une fois la victime sécurisée, appelez immédiatement les secours.

La maîtrise des premiers soins permet de réagir dans certaines situations critiques :

Bon à savoir : la loi n° 2020-840 du 3 juillet 2020 a créé le statut de citoyen sauveteur. Il concerne « quiconque porte assistance de manière bénévole à une personne en situation apparente de péril grave et imminent » (article L. 721-1 du Code de la sécurité intérieure). Ce statut de collaborateur occasionnel du service public permet au citoyen sauveteur d’être exonéré de toute responsabilité civile lorsqu'il résulte un préjudice du fait de son intervention (sauf en cas de faute lourde ou intentionnelle de sa part).

Position latérale de sécurité : une technique enseignée

La position latérale de sécurité ou PLS permet de sécuriser une victime, après avoir apprécié son état général.

  • Placée en PLS, une personne, victime d'un malaise ou d'un traumatisme ne peut en aucun cas s'étouffer, ce qui peut en revanche être le cas lorsque la position n'a pas été appliquée.
  • Dans cette position, la victime peut donc attendre la venue des services de secours en toute sécurité.
  • Le positionnement en PLS est enseigné lors de l'Attestation de formation en premiers secours (AFPS).

Bon à savoir : dans le cadre d’une sensibilisation de la population aux gestes de premiers secours, un arrêté du 30 juin 2017 (modifié par arrêté du 17 juillet 2019) a institué une sensibilisation aux « gestes qui sauvent » (GQS) par les services d'incendie et de secours, ainsi que par certaines associations agréées et par les organismes habilités à la formation aux premiers secours. Cette sensibilisation, qui donne lieu à la délivrance d'une attestation, est dispensée en présentiel sur une durée de deux heures et a pour objet l’acquisition des connaissances telles que que la PLS. Depuis le 21 avril 2021, les salariés peuvent bénéficier, avant leur départ volontaire à la retraite, d'une sensibilisation à la lutte contre l'arrêt cardiaque et aux gestes qui sauvent. Cette sensibilisation se déroule pendant l'horaire normal de travail (article D. 1237-2-2 du Code du travail).

Lire l'article

Les réflexes à avoir en cas d'incident : avant la PLS

Voici quels gestes pratiquer en cas d'incident :

  • s'approcher de la victime ;
  • vérifier l'état de conscience (ouverture des yeux, réponse verbale aux questions...) ;
  • libérer les voies aériennes (faire basculer en douceur la tête vers l'arrière) :
    • vérifier l'absence de corps étrangers dans la bouche, au niveau de la gorge... ;
    • se pencher vers la bouche et écouter ;
    • cette position du sauveteur permet de vérifier si la personne respire, en sentant le souffle de l'expiration ;
  • pensez à enlever les cravates, ouvrir les cols de chemises, etc.

Mettre la victime en position latérale de sécurité

Si la personne respire, elle peut être placée en PLS :

  • placer le bras de la victime proche du secouriste à angle droit par rapport à ses jambes ;
  • faire pivoter la personne en plaçant une main derrière le genou, une autre main derrière l'épaule ;
  • la victime doit reposer, une main sous son oreille ;
  • le genou opposé doit former un angle droit et reposer sur le sol ;
  • la position doit se maintenir seule.

Dans cette position, la personne peut évacuer les vomissements éventuels.

Sans être installée de cette façon, elle pourrait s'étouffer.

Important : la technique d'installation en position latérale de sécurité est spécifique. Elle ne doit pas être effectuée par une personne non formée aux premiers secours.

Lire l'article

Ces pros peuvent vous aider