La position latérale de sécurité (PLS)

Sommaire

Vous pouvez être amené à porter secours à quelqu’un en cas de danger. Il est donc important de connaître les gestes de base, afin de ne pas blesser encore plus la victime, comme la position latérale de sécurité.

La position latérale de sécurité (aussi appelée PLS) est une manœuvre qui doit être utilisée dans le cas où la victime est inconsciente mais qu’elle respire toujours.

Dans le cas contraire, il faudra pratiquer un bouche-à-bouche.

1. Sécurisez les lieux

Avant toute chose, il est important de sécuriser l’environnement pour éviter les « suraccidents ». En effet, porter secours à une personne doit se faire de manière sécurisée : un secouriste qui se blesse n’est plus d’aucun secours !

Selon la situation, commencez donc par regarder autour de vous et sécurisez au maximum l’environnement. Par exemple, si la victime s’est électrifiée, coupez le courant. Si vous la touchez avant cela, vous serez à votre tour électrifié.

Dans tous les cas, ne vous mettez jamais en danger pour secourir quelqu’un.

2. Vérifiez que la victime respire

Pour savoir si vous devez placer la victime en PLS, vous devez tout d’abord vérifier qu’elle respire. Pour cela, il faut libérer les voies aériennes : il faut pencher la tête en arrière pour éviter que la langue ne tombe au fond de la gorge.

  • Commencez par desserrer la cravate et la ceinture, ouvrir le col… Il faut que l’acte de respirer soit le moins difficile possible ;
  • Apposez l’une de vos mains sur le front de la personne et basculez doucement sa tête vers l’arrière ;
  • En même temps, avec le bout des doigts de l’autre main, tenez le bout du menton (l’os, pas la partie molle), et soulevez-le. Cela permettra de dégager la langue ;
  • Vérifiez la respiration de la victime :
    • Regardez si sa poitrine ou son ventre se soulève et s’abaisse ;
    • Rapprochez votre joue de sa bouche pour sentir le souffle ;
    • Écoutez le bruit.

Lorsque vous en êtes sûr, mettez-la en position latérale de sécurité.

3. Mettez la victime en position latérale de sécurité

  • Enlevez les lunettes de la personne si elle en porte ;
  • Rapprochez les jambes l’une de l’autre pour qu’elles soient dans l’axe du corps ;
  • Saisissez le bras qui se trouve le plus proche de vous, et pliez le coude pour qu’il fasse un angle droit en direction de sa tête, paume tournée vers le haut ;
  • Attrapez l’autre bras, et mettez le dos de la main de la victime contre son oreille. Maintenez cette main avec la vôtre ;
  • Prenez la jambe la plus éloignée de vous et pliez-la, tout en gardant le pied au sol.
  • Reculez-vous, et placez-vous au niveau du thorax de la victime ;
  • Tout en maintenant la main sur l’oreille, faites pivoter la victime en tirant sur la jambe pliée, jusqu’à ce que le genou touche par terre ;
  • Dégagez votre main : maintenez son coude pour éviter d’entraîner la tête ;
  • Placez la jambe pliée pour que la hanche et le genou fassent des angles droits ;
  • Ouvrez la bouche de la victime avec le pouce et l’index, sans faire bouger la tête ;
  • Si vous le pouvez, déposez un coussin ou un objet mou dans le dos.

Vérifiez régulièrement la respiration de la victime.

4. Prévenez les secours

Maintenant que la victime est en position latérale de sécurité (PLS), elle ne risque plus de s’étouffer. Il est temps de prévenir les secours, en appelant le SAMU (numéro 15) ou les pompiers (numéro 18) ou le 112.

Précisez :

  • votre numéro de téléphone ;
  • la nature du problème : malaise, accident, etc. ;
  • les risques éventuels : incendie, explosion, etc. ;
  • l’endroit précis où vous vous trouvez : rue, numéro, digicode si nécessaire ;
  • le nombre de victimes et leur état ;
  • les soins que vous avez effectués.

Bon à savoir : un arrêté du 30 juin 2017 (modifié par arrêté du 17 juillet 2019) a institué une sensibilisation aux « gestes qui sauvent » (GQS) par les services d'incendie et de secours, ainsi que par certaines associations agréées et par les organismes habilités à la formation aux premiers secours. Cette sensibilisation, qui donne lieu à la délivrance d'une attestation, est dispensée en présentiel, sur une durée de deux heures et a notamment pour objet l’acquisition des connaissances nécessaires pour réagir face à une hémorragie externe. Les salariés peuvent ainsi bénéficier, avant leur départ volontaire à la retraite, d'une sensibilisation à la lutte contre l'arrêt cardiaque et aux gestes qui sauvent. Cette sensibilisation se déroule pendant l'horaire normal de travail (article D. 1237-2-2 du Code du travail, applicable au 21 avril 2021).

Pourquoi est-il important de mettre une personne inconsciente en PLS ?

La position latérale de sécurité est une manœuvre essentielle de premier secours, pratiquée par les secouristes et les spécialistes de santé sur les personnes vivantes inconscientes.

Elle vise à prévenir tout risque d’asphyxie par obstruction des voies aériennes. En effet, lorsqu’une personne est inconsciente, sa langue se relâche et bloque l’entrée de l’air vers les poumons. De plus, si la personne vomit, le contenu de son estomac peut être aspiré dans les poumons, provoquant une pneumonie d’inhalation, potentiellement mortelle.

Pour éviter cela, la victime est alors placée sur le côté, généralement le côté gauche, pour minimiser le risque de reflux gastrique. La tête est soutenue et inclinée vers le bas pour faciliter l’écoulement des fluides. Un coussin ou un autre objet mou est souvent placé dans le dos de la victime pour stabiliser la position.

La PLS est une compétence de base pour tout sauveteur et médecin et fait partie intégrante de la formation aux premiers secours. Cependant, elle ne doit pas être utilisée en cas de suspicion de traumatisme de la colonne vertébrale chez le patient. Dans ce cas, des techniques spéciales de retournement et de stabilisation de la colonne vertébrale sont nécessaires.

Enfin, il est important de préciser que la PLS n’est qu’une mesure temporaire. Dès qu’elle est mise en place, il faut appeler les services d’urgence médicale afin que le patient soit pris en charge aussi rapidement que possible par un médecin ou un membre d’un service d’urgence médical. En France, le numéro d’appel est le 15 pour le SAMU, le 18 pour les pompiers et le 112 pour les urgences partout dans l’Union européenne.

En conclusion

  • La PLS est une manœuvre de premiers secours essentielle pour prévenir l’asphyxie. Son objectif est de maintenir les voies aériennes et respiratoires dégagées afin de s’assurer que rien ne vienne obstruer l’entrée des poumons.
  • La victime doit être placée sur le côté avec la tête soutenue et inclinée vers le bas pour permettre l’écoulement des fluides. Un coussin ou un autre objet mou peut être placé dans le dos pour stabiliser la position.
  • Bien que la PLS soit un geste de premiers secours de base, elle ne doit pas être utilisée en cas de suspicion de traumatisme de la colonne vertébrale.
  • Une fois la PLS mise en place, n’attendez pas pour appeler les services d’urgence médicale (18, 15 ou 112). Continuez la surveillance et/ou restez au téléphone pendant que les services sont en route.

Ces pros peuvent vous aider