Que faire en cas de coupure ?

Sommaire

Témoin ou victime d'un accident, il n'est pas toujours évident de savoir comment réagir en cas de coupure.

Votre objectif principal est d'arrêter le saignement en attendant les secours. Pour cela, différentes techniques existent, en fonction de la gravité de la coupure.

Démarche pour bien réagir en cas de coupure

  • Évitez un suraccident.
  • Prenez un textile propre (vêtement, serviette, etc.).
  • Positionnez le textile sur la plaie.
  • Appuyez fermement le textile sur la coupure.
  • Alertez les secours :
    • 15 = SAMU, pour les urgences médiacles ;
    • 18 = pompiers, pour les accidents sur la voie publique ;
    • 112 = numéro d'urgence européen, pour tous les types d'urgence ;
    • 114 = numéro d’appel d’urgence pour les sourds et malentendants (accessible par SMS, fax, l’application « Urgence 114 » ou le site internet www.urgence114.fr).

Si cette technique ne permet pas d’arrêter le saignement, réalisez un point de compression à distance.

Bon à savoir : la loi n° 2020-840 du 3 juillet 2020 a créé le « statut de citoyen sauveteur ». Il concerne « quiconque porte assistance de manière bénévole à une personne en situation apparente de péril grave et imminent » (article L. 721-1 du Code de la sécurité intérieure). Le statut de collaborateur occasionnel du service public lui permet d’être exonéré de toute responsabilité civile lorsqu'il résulte un préjudice du fait de son intervention (sauf en cas de faute lourde ou intentionnelle de sa part).

Réaliser un point de compression

Le point de compression consiste à appuyer fermement à l’un de ces endroits situé en amont de la plaie afin de bloquer temporairement la circulation principale du membre.

Il existe 3 endroits précis : l'aine, l'intérieur du bras et la carotide.

Attention : le point de compression à la base du cou (la carotide) est délicat à faire étant donné le nombre de vaisseaux sanguins qui passent dans cette région du corps.

Poser un garrot

La pose d’un garrot doit être exceptionnelle et faite en respectant certaines règles :

  • Le garrot se fait avec un lien large, c’est-à-dire une cravate ou une ceinture et non une corde ou une ficelle.
  • Le garrot se pose toujours en amont de la plaie.

L’efficacité est constatée lorsque le sang s’arrête de couler.

Le garrot doit être fait si :

  • Vous n’êtes pas en état de tenir de façon prolongée un point de compression.
  • Le point de compression est inefficace.
  • Vous devez déplacer la victime.

Lorsque vous posez un garrot, il faut :

  • Maintenir le garrot serré quoi qu’il arrive, seuls les secours sont en mesure de le défaire en toute sécurité.
  • Noter précisément l’heure de pose sur la victime.

Ces pros peuvent vous aider