Fausse route

Sommaire

Si une personne s'étouffe après une fausse route, prévenez immédiatement le 15 SAMU.

L'étouffement peut avoir plusieurs causes :

Fausse route : ne conduit pas forcément à l'étouffement

La fausse route revient à « avaler de travers ».

Ce que l'on avale (salive, aliments) passe par l'oesophage avant d'aboutir à l'estomac.

  • L'oesophage est séparé de la trachée par la luette.
  • Lorsqu'un aliment passe dans la trachée, on parle de fausse route.

Celle-ci entraîne systématiquement un réflexe de toux, afin d'éliminer le corps étranger :

  • dans la majeure partie des cas, la toux suffit à l'éliminer ;
  • dans d'autres cas, le corps étranger va rester coincé : la personne s'étouffe.

Technique de Heimlich : en cas de fausse route qui dure

Lorsqu'une personne s'étouffe, commencez par lui administrer 5 claques dans le dos : si cela ne suffit pas, recommencez.

Si le corps étranger n'est toujours pas expulsé, débuter la méthode de Heimlich :

  • se placer derrière la personne ;
  • placer un poing au niveau de la ceinture abdominale : l'autre poing attrape le premier ;
  • effectuer des compressions en remontant vers le haut, afin d'aider la victime à expulser le corps étranger et recommencer jusqu'à ce que l'objet soit expulsé.

Si la victime devient inconsciente :

  • l'allonger sur le sol ;
  • débuter la réanimation et continuer jusqu'à l'arrivée des secours.

Il est préférable de pratiquer la réanimation en cas d'étouffement, plutôt que de ne rien faire.

Bon à savoir : la loi n° 2020-840 du 3 juillet 2020 a créé le statut de citoyen sauveteur. Il concerne « quiconque porte assistance de manière bénévole à une personne en situation apparente de péril grave et imminent » (article L. 721-1 du Code de la sécurité intérieure). Ce statut de collaborateur occasionnel du service public permet au citoyen sauveteur d’être exonéré de toute responsabilité civile lorsqu'il résulte un préjudice du fait de son intervention (sauf en cas de faute lourde ou intentionnelle de sa part).

Attention ! Il est préférable d'appliquer ces méthodes après avoir suivi une formation de secouriste. Chez l'enfant de moins de 1 an, la méthode va être différente.

Noyade

Article

Lire l'article

Ces pros peuvent vous aider