Comment cicatriser une plaie

Sommaire

Très fréquentes, les plaies sont le plus souvent bénignes et peuvent être facilement prises en charge à la maison. Des conseils simples peuvent vous aider à les cicatriser correctement.

Voici comment cicatriser une plaie.

 

 

Zoom sur la cicatrisation d'une plaie

Différents types de plaie

Il existe différents types de plaie :

  • les plaies par coupure provoquées par des objets tranchants (couteau, rasoir) ;
  • les plaies par lacération (peau déchirée par un fil barbelé ou griffée par un animal) ;
  • les plaies provoquées par des objets pointus (aiguille, clou) ;
  • les plaies dues à des chutes (excoriation de la peau) ;
  • les plaies par morsure.

La cicatrisation

Une plaie évolue en trois phases avant de se fermer : 

  • la phase de détersion au cours de laquelle le fond de la plaie est essentiellement jaune ;
  • la phase de bourgeonnement au cours de laquelle le fond est principalement rouge ;
  • la phase d'épidermisation au cours de laquelle la plaie se ferme.

Bon à savoir : la cicatrisation se fait mieux en milieu humide. Vous devez éviter qu'une croûte ne se forme, sinon la cicatrisation sera plus longue.

Comment favoriser la cicatrisation ?

Des conseils simples peuvent vous permettre d'accélérer la cicatrisation :

  • N'arrachez pas les croûtes.
  • Ayez une alimentation équilibrée.
  • Ne grattez pas la plaie.
  • Changez votre pansement régulièrement.
  • Cessez de fumer : le tabac ralentit la cicatrisation.

1. Nettoyez la plaie : rinçage à l'eau

Vous devez, dans un premier temps, nettoyer votre plaie :

  • Commencez par la nettoyer avec de l'eau ou du savon ou utilisez du sérum physiologique (vendu en pharmacie).
  • Tamponnez doucement pour sécher.

Bon à savoir : le nettoyage doit toujours être réalisé du centre de la plaie vers l'extérieur.

2. Désinfectez la plaie

Désinfectez la plaie

  • Lavez-vous les mains.
  • Utilisez un antiseptique type chlorhexidine.
  • Mettez l'antiseptique sur une compresse et appliquez cette dernière au niveau de la plaie.

Important : n'utilisez pas d'alcool, il retarde la cicatrisation.

Conseils généraux sur les antiseptiques

  • Vérifiez la date limite d'utilisation.
  • Achetez plutôt des dosettes d'antiseptique qu'un flacon.
  • Si vous utilisez un flacon, notez la date d'ouverture sur celui-ci (la conservation est limitée) et refermez-le soigneusement après usage.
  • Évitez de mettre les doigts sur l'orifice de la dosette ou du flacon.
  • Vous pouvez également vous munir de compresses imprégnées (très pratiques lors de déplacements).
  • Ne mélangez pas plusieurs antiseptiques.
  • Rincez abondamment en cas de projections oculaires.

3. Appliquez un agent cicatrisant sur la plaie

L'application d'une crème cicatrisante ou d'un remède naturel cicatrisant permet de maintenir le milieu humide au niveau de la plaie.

L'humidité est un milieu propice à la régénération cellulaire et donc à la cicatrisation. Si vous laissez votre plaie à sec, une croûte va se former et la cicatrisation sera d'autant plus retardée. Si une croûte se forme, ne l'enlevez pas. Ramollissez-la avec de la vaseline pour qu'elle tombe plus facilement.

Crème à l'oxyde de zinc

  • L'oxyde de zinc permet de protéger la peau blessée par une écorchure par exemple.
  • Il forme une barrière protectrice entre la peau et l'extérieur.

Ces crèmes sont disponibles en pharmacie. Appliquez-en 3 fois par jour.

Important : l'utilisation d'oxyde de zinc dans des produits cosmétiques est susceptible de provoquer par inhalation des inflammations pulmonaires. Pour cette raison, la Commission européenne a décidé de retirer du marché les cosmétiques en spray contenant de l'oxyde de zinc à compter du 24 mai 2018 (règlement UE 2017/1413 du 3 août 2017). 

Crème à l'aloe vera

  • Les feuilles de l'aloes renferment un gel très riche en sucre, vitamines, minéraux et acides aminés.
  • Ce gel est hydratant, réparateur et cicatrisant.

En usage local, appliquez le gel 3 fois par jour.

Argile verte

Réalisez une pâte à base d'argile verte :

  • diluez 3 cuillerées à café d'argile dans 150 ml d'eau.
  • Appliquez sur la plaie et laissez sécher.

Miel

Le miel est un excellent antiseptique et il est cicatrisant.

  • Dissolvez 50 grammes de miel dans une tasse d'eau avec un peu de glycérine.
  • Enduisez votre plaie et laissez sécher.

Propolis

  • La propolis est parfaitement tolérée et dénuée de toxicité.
  • Elle possède des propriétés antibactériennes, cicatrisantes et anti-inflammatoires.

Appliquez la directement sur la plaie sous forme de crème, pommade, spray ou encore sous forme de teinture alcoolique 3 fois par jour.

4. Protégez la plaie

Vous pouvez par la suite protéger la plaie :

  • Utilisez une compresse que vous mettez directement sur la plaie et maintenez-la avec du sparadrap microporeux.
  • En cas de petite plaie, rapprochez les bords d'une petite coupure avec une suture Steri-Strip.
  • Vous pouvez utiliser tout simplement un pansement.

5. Évitez les cicatrices

  • Massez la cicatrice avec une crème hydratante ou une crème spécifique pour les cicatrices disponible en pharmacie.
  • N'exposez pas la cicatrice au soleil, sa pigmentation s'accentuerait : protégez-la avec une crème protectrice contre le soleil indice 50. 

Quand devez-vous consulter un médecin ?

Une consultation médicale s'impose :

  • si la plaie se situe au niveau du visage, des yeux ;
  • si la plaie est profonde ;
  • si vous avez de la fièvre ;
  • si la plaie se situe au niveau de la main et vous gêne dans les gestes de tous les jours ;
  • si la plaie se situe au niveau du cuir chevelu ;
  • si la plaie présente des signes d'infection (présence de pus) ;
  • si la plaie n’arrive pas à cicatriser malgré vos soins ;
  • si vous souffrez de diabète ou si vous êtes hémophile.

Important : dans tous les cas, vérifiez que votre vaccination antitétanique est à jour. Sinon, consultez votre médecin.

Ces pros peuvent vous aider