Anoxie

Sommaire

L’anoxie correspond à une absence d’oxygène dans les tissus de l’organisme. Plusieurs causes peuvent être à l’origine de ce trouble, qui peut lui-même concerner un ou plusieurs tissus, voire l’ensemble des organes. Potentiellement mortelle, l’anoxie constitue une urgence médicale absolue pour sauver la vie du patient ou limiter les conséquences et séquelles éventuelles.

Qu’est-ce que l’anoxie ?

L’anoxie est le stade le plus grave de l’hypoxie. L’hypoxie correspond à une baisse anormale du taux d’oxygène dans les tissus. Lorsque le taux d’oxygène devient nul, on parle d’anoxie. Un ou plusieurs tissus peuvent être touchés en fonction de la cause de l’anoxie. Dans les cas extrêmes, l’anoxie peut toucher l’ensemble de l’organisme.

À noter : selon les tissus touchés, les conséquences sont variables, mais le plus souvent malheureusement très graves.

Différentes causes d’anoxie

L'anoxie, ou l'absence d’oxygène dans l'organisme, peut avoir différentes origines :

  • Un grave problème pulmonaire peut altérer fortement la respiration et donc l’apport en oxygène aux tissus. 
  • Un problème vasculaire peut empêcher les vaisseaux d’acheminer l’oxygène vers les tissus. L'interruption de la circulation sanguine survient alors dans différentes circonstances :
  • La respiration dans une atmosphère irrespirable peut aussi être la cause, comme lors d’une intoxication au monoxyde de carbone. Soit l’oxygène est absent du milieu, soit il est remplacé par un autre élément. Le monoxyde de carbone, par exemple, remplace l’oxygène dans les tissus.
  • Une souffrance fœtale au cours de la grossesse ou au moment de l’accouchement peut enfin entraîner une hypoxie, voire une anoxie du fœtus. L’anoxie est provoquée soit par une complication pathologique de la grossesse (pré-éclampsie, toxémie gravidique, HELLP syndrome) ou au cours d’un déroulement anormal de l’accouchement (travail trop long, problème de cordon ombilical, etc.).

Conséquences de l’anoxie

L’oxygène est indispensable à la vie et survie de toutes les cellules et donc des tissus. Sans oxygène, les tissus meurent, se nécrosent, souvent de manière irrévocable. La réversibilité des conséquences de l’anoxie, même si elles sont toujours importantes et graves, dépend étroitement de la durée de l’anoxie, du type de tissu concerné mais aussi de la localisation et de l’étendue du dysfonctionnement.

On distingue anoxie limitée et anoxie étendue :

  • Une anoxie limitée localement entraîne la mort des tissus touchés. Les conséquences dépendent alors de la nature du tissu :
    • s’il s’agit d’un tissu cardiaque dans le cadre d’un infarctus du myocarde, des troubles cardiaques ou une insuffisance cardiaque peuvent se développer ;
    • s’il s’agit de tissu cérébral dans le cadre d’un AVC, des troubles neurologiques, moteurs et/ou psychiques peuvent survenir.
  • Une anoxie étendue, comme dans le cas de la souffrance fœtale ou d’une intoxication au monoxyde de carbone, entraîne un coma puis inexorablement le décès si elle n’est pas immédiatement prise en charge.

Prise en charge de l'anoxie

L’anoxie est une urgence médicale absolue, car elle peut entraîner le décès très rapide du patient. Le traitement de l’anoxie passe impérativement par des techniques de réanimation (assistance respiratoire, oxygénation) et une prise en charge immédiate de l’origine de l’anoxie.

Dans le cas particulier de l’anoxie liée à une souffrance fœtale, l’extraction du bébé du ventre de sa mère doit être effectuée en urgence, soit en déclenchant l’accouchement avant le terme de la grossesse, soit en réalisant une césarienne en urgence si le travail est trop long.

Bon à savoir : lorsque l’anoxie a entraîné un coma, le patient peut rester dans un état de coma même après la prise en charge de l’anoxie.

Ces pros peuvent vous aider