Péricardite

Sommaire

Signifiant littéralement « maladie autour du cœur », la péricardite est une inflammation de la membrane qui enveloppe notre organe vital. Elle peut prendre plusieurs formes et être plus ou moins sérieuse.

Pourquoi et comment se manifeste cette maladie ? Réponses maintenant.

Rôle du péricarde

Le péricarde est une membrane composée de deux feuillets superposés (pariétal et viscéral) qui forment une enveloppe entourant et protégeant le cœur.

Avec un rôle de barrière aux différentes infections ou bactéries, le péricarde permet aussi d'ajuster la quantité de sang expulsé des ventricules droit et gauche.

Bon à savoir : entre les deux feuillets du péricarde et sur le modèle d'un double-vitrage, il existe un espace qualifié de virtuel, permettant la mobilité de l’un sur l’autre. Lors d'un épanchement, c'est cet espace qui se remplit d'un liquide.

Péricardite : quelles sont les causes ?

Lorsque cette membrane est enflammée, on parle alors de péricardite. Les causes de cette inflammation sont variées et peuvent être les suivantes :

Elle peut aussi survenir à la suite :

  • d’une crise cardiaque ;
  • d’une intervention chirurgicale cardiaque ;
  • d’une blessure thoracique grave ;
  • de la prise de certains médicaments qui affaiblissent le système immunitaire ;
  • d'un diabète sucré.

Cependant dans près de la moitié des cas on ne retrouve aucune cause identifiée de la péricardite et cette infection est donc dite « idiopathique ».

Symptômes de la péricardite

Les symptômes d'une péricardite aiguë sont peu marqués dans la majorité des cas. Le patient pourra venir consulter son médecin pour :

  • un affaiblissement de l’état général ;
  • une légère hausse de la température corporelle ;
  • une sensation d'épuisement général.

Il existe deux formes de péricardites principales :

  • La péricardite dite « exsudative » : où l'on observe un épanchement dans le péricarde, c'est-à-dire la formation d'un liquide entre les deux feuillets du péricarde.
  • La péricardite fibreuse : avec absence d'épanchement.

Bon à savoir : la douleur liée à la péricardite augmente en inspiration, à la toux et en position allongée sur le dos, et est diminuée dans la position assise penchée en avant et que l'on expire.

Péricardite : diagnostic et traitement

Le diagnostic clinique d'une péricardite repose tout d'abord sur un interrogatoire des antécédents médicaux du patient ainsi que de ses symptômes ressentis (fièvre, fatigue, douleur thoracique etc.).

Un des signes caractéristiques que l'on retrouve (mais seulement dans la moitié des cas) à l'auscultation est appelé « frottement péricardique » Il peut prendre la forme sonore :

  • du frottement du cuir neuf ;
  • du frottement du papier de soie ;

Après l'auscultation, le médecin pourra prescrire les examens complémentaires suivants :

  • une radiographie du thorax ;
  • un électrocardiogramme ;
  • une échographie du cœur.

Bon à savoir : on appelle « péricardite chronique » un épanchement qui dure plus de 6 mois.

L'objectif du traitement consistera surtout à résorber l'épanchement et l'infection :

  • avec du repos au lit ;
  • de l'aspirine et des anti-inflammatoires ;
  • des corticoïdes dans certains cas ;
  • un traitement anti-tuberculeux si la péricardite est liée à une tuberculose.

Bon à savoir : on aura recours à la chirurgie dans des cas d’extrême urgence où elle consistera en une biopsie du péricarde ou même à une ablation d'un morceau du péricarde.

Dans tous les cas, si la douleur est trop forte ou si vous ressentez des symptômes qui vous alertent, n'hésitez pas à consulter votre médecin traitant qui pourra vous orienter vers un spécialiste (cardiologue) ou bien contactez les urgences (15).


Pour aller plus loin :

Ces pros peuvent vous aider