Hyper éosinophilie

Sommaire

Sur votre prise de sang, vous avez remarqué une augmentation du taux de polynucléaires éosinophiles ? En langage médical, on appelle cela une hyper éosinophilie. Faisons le point ensemble sur la raison de cette anomalie biologique.

Hyper éosinophilie : définition

On compte trois types de cellules sanguines que sont les globules rouges, les globules blancs et les plaquettes. Les globules blancs sont encore subdivisés en sous-groupes, dont celui des polynucléaires éosinophiles.

Une hyper éosinophilie se définit par un taux de polynucléaires éosinophiles supérieur à 500/mm³.

La fonction du polynucléaire éosinophile est principalement la défense contre les parasites (vers) et les allergènes mais il intervient dans de nombreuses autres maladies. Certaines personnes ont un taux de polynucléaires éosinophiles à 0. La norme biologique est inférieure à 400/mm³ de sang. Une augmentation persistante de ce taux nécessite la consultation d’un médecin.

L’hyper éosinophilie ne donne pas de symptômes à proprement parler. C’est la maladie dans laquelle elle s’inscrit qui s’exprime.

L'allergie aux médicaments, cause privilégiée de l'hyper éosinophilie

Les causes d’hyper éosinophilie sont en fait très diverses. Les deux premières à évoquer sont l’allergie et une origine médicamenteuse, mais il en existe d'autres moins connues.

Hyper éosinophilie et allergies

C’est la cause la plus fréquente d’hyper éosinophilie. Dans ce contexte, l’hyper éosinophilie ne dépasse pas 1500/mm³. Il faut rechercher des symptômes de type prurit (grattage) et éternuements.

Le traitement d’une allergie repose essentiellement sur l’éviction de l’allergène en cause.

Hyper éosinophilie d'origine médicamenteuse

De nombreux médicaments sont responsables d’hyper éosinophilie. En voici une liste non exhaustive :

  • antibiotiques de type béta-lactamines, sulfamides ;
  • anti-inflammatoires non-stéroïdiens ;
  • anti-épileptiques ;
  • allopurinol (traitement de la goutte).

Il est recommandé d’arrêter le médicament en cause ou de le substituer par un autre de la même famille.

Infections parasitaires ou virales : causes possibles d'hyper éosinophilie

Il n’est pas rare que l’hyper éosinophilie soit liée à une infection par un parasite. Ce dernier pénètre le corps humain par voie orale (ingestion d’œufs) ou par la peau, à l’occasion d’un voyage en zone tropicale par exemple mais on en trouve également dans les pays occidentaux. Le traitement est en général simple et repose sur un anti-parasitaire afin d’éliminer le parasite par les voies naturelles.

Les infections virales de type SIDA, hépatite B et hépatite C peuvent facilement être la cause d'une hyper éosinophilie. La prise en charge de ce type de maladie est complexe et nécessite un suivi régulier par un spécialiste infectiologue.

Hyper éosinophilie et maladies dites chroniques

Plus rarement, l’hyper éosinophilie s’inscrit dans une maladie chronique, c’est-à-dire installée sur plus de trois mois, qui évolue en général par poussées. Parmi elles, on distingue notamment les maladies inflammatoires et le cancer :

  • Hyper éosinophilie en cas d'asthme : dans un contexte d’asthme, elle est souvent due au fait que l’asthme lui-même soit lié à une manifestation allergique. Dans ce cas, il faudra avoir recours à la fois au traitement de l’asthme et à celui de l’allergie.
  • Certaines maladies digestives inflammatoires chroniques de type Maladie de Crohn s'accompagnent d'une hyper éosinophilie. Cette dernière est entretenue par l'inflammation. Le traitement de ce type de maladie fait souvent intervenir des médicaments dits « immuno-suppresseurs » et des corticoïdes. Un suivi médical régulier est indispensable.
  • Les cancers et notamment les cancers des cellules sanguines s'accompagnent de nombreux désordres biologiques dont l'hyper éosinophilie. La prise en charge de chaque cancer lui est spécifique. Les cancers des cellules sanguines se traitent souvent bien par chimiothérapie.

Très exceptionnellement, l'hyper éosinophilie fait partie d'une maladie de cause inconnue avec des atteintes cardiaques (maladies des valves) et neurologiques. On parle de syndrome hyper éosinophilique primitif. Dans ce cas, l'hyper éosinophilie est très importante (> 1500/mm3). La chimiothérapie constitue un bon espoir de guérison pour ce type de maladie.

Vous êtes concerné par une hyper éosinophilie ? Il s'agit probablement d'une cause bénigne. N'hésitez pas à consulter votre médecin traitant.

Ces pros peuvent vous aider