Sang dans les urines

Sommaire

La présence de sang dans les urines, même si elle n’apparaît que sous forme d'un épisode isolé, est un symptôme qu'il ne faut pas négliger. Il peut révéler différents pathologies sous-jacentes, des plus anodines aux plus sévères.

Ne laissez pas traîner une pathologie. Voyons ensemble ce qu'il en est à propos de ce sujet.

Hématurie : définition

La présence de sang dans les urines est appelée « hématurie » :

  • Lorsque le sang colore les urines de façon visible, en rose, rouge ou brun, on parle d'hématurie macroscopique. Les urines contiennent alors plus de 500 globules rouges par millimètre cube.
  • S'il n'est pas détectable à l’œil nu, mais décelé au cours d'un examen (bandelette urinaire ou ECBU), on parle d'hématurie microscopique. Les urines contiennent plus de 10 globules rouges par millimètre cube.

Bon à savoir : il existe de fausses hématuries, causées par des aliments comme les betteraves rouges ou les mûres, ou la prise de certains médicaments, qui colorent les urines. De même, les saignements menstruels peuvent gagner les urines et faire croire à l'existence d'une hématurie.

Causes possibles du sang dans ses urines

La présence de sang dans les urines peut traduire l'existence de différentes pathologies ou d'un traumatisme de la région pelvienne ou lombaire.

Infection urinaire

La cystite, inflammation de la vessie généralement provoquée par la bactérie Escherichia coli, entraîne parfois une hématurie.

Mais dans le cadre de cette pathologie, d'autres symptômes coexistent : envie d'uriner fréquentes et impérieuses, brûlures au cours de la miction, etc.

Calculs rénaux

En évoluant dans les voies urinaires, les calculs rénaux peuvent provoquer de petites lésions à l'origine d'un saignement.

Leur présence ne se traduit bien souvent pas uniquement par cette hématurie, mais également par la survenue de très douloureuses crises de colique néphrétique.

Tumeurs

Des tumeurs peuvent se développer à différents niveaux de l'appareil urinaire et provoquer des saignements qui gagnent les urines :

  • Au niveau de la vessie, elles apparaissent sous la forme de polypes bénins ou de tumeurs cancéreuses. Dans les deux cas, l'ablation est nécessaire, et sera complétée par un traitement adapté pour les formes malignes.
  • Au niveau du rein, du simple kyste à la tumeur cancéreuse.
  • Au niveau des uretères, conduits qui acheminent l'urine des reins vers la vessie, ou de l'urètre, qui permet l'évacuation de l'urine lors de la miction.

Bilharziose urinaire

La bilharziose urinaire est une maladie parasitaire provoquée par un ver plat, Schistosoma hæmatobium, présent dans de nombreux pays tropicaux et subtropicaux :

  • La contamination se produit lors d'un contact avec de l'eau douce stagnante (lac, rivière avec peu de courant...), au cours d'une baignade par exemple, le parasite parvenant à traverser la barrière cutanée pour atteindre la circulation sanguine.
  • L'infestation reste silencieuse les premiers mois, puis entraîne différents symptômes, dont la présence de sang dans les urines, ce qui lui a valu d'être surnommée « hématurie d’Égypte ».
  • Elle peut en outre entraîner une fibrose, voire un cancer de la vessie. Un traitement très efficace est disponible (Praziquantel®).

Cette piste est ainsi à envisager lorsque des saignements dans les urines sont observés quelques mois après un voyage dans les pays chauds.

Pour aller plus loin :

Ces pros peuvent vous aider