Hématocrite

Sommaire

Le taux d'hématocrite est un examen faisant partie de la célèbre NFS (Numération formule sanguine) souvent prescrite par votre médecin en cas de bilan sanguin suite à certains symptômes ou au cours d'un simple check-up.

Que recouvre exactement cet examen ? Qu'est-ce que l'hématocrite ? Réponses maintenant.

Qu'est-ce que l'hématocrite ?

Rappelons en premier lieu la composition du sang chez l'homme. De façon grossière, le sang se compose à 45 % de :

  • globules blancs, qui s'occupent de la fiabilité de notre système immunitaire ;
  • globules rouges, qui transportent l'oxygène dans notre corps ;
  • plaquettes : qui veillent à la bonne coagulation du sang.

Les 55 % restant sont le plasma composé autant d'eau (à 90 %) que de différents sels minéraux et hormones.

À noter : l’hématocrite n'est donc pas un composé du sang en lui-même, mais représente le rapport entre le volume des globules rouges et le volume de sang total. Ainsi, plus il y a de globules par litre de sang, plus l’hématocrite augmente.

Il peut être utilisé en tant qu'approximation grossière du nombre de globules rouges, mais est souvent un complément d'examens et doit toujours être analysé en regard du taux d’hémoglobine lui-même.

Mesure du taux d'hématocrite

La mesure de l'hématocrite (Hct) est fréquemment demandée, en particulier pour évaluer les pertes sanguines (au cours d'hémorragies) et surveiller l'évolution des patients sous certains traitements.

Les valeurs normales se situent entre :

  • 40 et 45 mL pour 100 mL de sang chez l'homme ;
  • 38 et 42 mL pour 100 mL chez la femme.

Bon à savoir : Le taux d'hématocrite peut varier selon le sexe, l'âge, en fonction de la prise de produits dopants (EPO ...), ou de certaines pathologies entraînant son augmentation.

Importance du contrôle de l'hématocrite

Des valeurs anormalement basses ou anormalement hautes du taux peuvent à la fois révéler :

  • Une quantité insuffisante d’oxygène circulant dans votre sang ou une anémie.
  • Un taux élevé peut révéler une production excessive de cellules sanguines suite à la prise de produits dopants (EPO), ou être la conséquence de maladies spécifiques. Cela peut aussi être le symptôme d'une déshydratation, caractérisée par une perte d'eau du plasma.

Bon à savoir : Lorsqu'on est gravement déshydraté, le taux d’hématocrite est très élevé, car le sang n'est pas assez dilué dans le plasma. En buvant plus d'eau, la concentration du sang est plus diluée, ce qui par la même occasion abaisse le taux vers des valeurs normales.

S’il est élevé, il y a hémoconcentration (c'est ce qui se voit dans les déshydratations importantes par exemple).

Exemple : Il peut être augmenté en cas de polyglobulie, en particulier la maladie de Vaquez, ou en cas d’adaptation à l’altitude.

S’il est bas, il y a hémodilution (c'est ce qui se voit dans les hémorragies graves, et dans certaines maladies métaboliques rares) :

Exemple : En cas d’anémie, de microcytose ou quand les globules rouges sont trop petits.

Bon à savoir : En altitude, l’oxygène est plus rare. Lors d'un séjour à la montagne, le taux d’hématocrite va augmenter pour améliorer le transport de cette molécule vers les muscles jusqu’à s’adapter au taux ambiant pour satisfaire votre corps. Au retour d'un séjour en altitude, une période de performance sportive (équivalente à la durée de votre séjour en altitude) se note, en raison de l'emmagasinage d'oxygène dans les cellules sanguines.

Pour toute question concernant un examen du sang ou tout symptôme faisant suspecter une anomalie du sang, consultez votre médecin qui pourra vous prescrire une NFS ainsi que des examens complémentaires.

Symptômes d’un taux d’hématocrite anormal

Les symptômes d’un taux d’hématocrite anormal peuvent varier en fonction de la cause sous-jacente.

Une augmentation du taux, connue sous le nom de polyglobulie, entraîne des troubles tels que des maux de tête, des vertiges, une rougeur de la peau et une fatigue excessive. Cela peut être dû à une production excessive de globules rouges par la moelle osseuse ou à une déshydratation.

A l’opposé, un faible taux, souvent associé à une anémie, peut entraîner une fatigue, une pâleur, des essoufflements et une accélération du rythme cardiaque. Cela peut être causé par une production insuffisante de globules rouges, une perte de sang ou une destruction accrue des globules rouges.

Dans tous les cas, il est important de consulter un médecin généraliste pour un diagnostic précis si vous présentez ce type de symptômes. Un simple test du sang peut aider à déterminer votre taux d’hématocrite et à identifier toute anomalie.

Traitement des anomalies de l’hématocrite

Si le taux d’hématocrite est trop élevé (polyglobulie), le médecin peut recommander une phlébotomie pour réduire le nombre de globules rouges.

Si le taux est trop bas, indiquant une anémie, le traitement peut inclure des suppléments de fer ou de vitamine B12 pour stimuler la production de globules rouges par la moelle osseuse.

Dans certains cas, une transfusion sanguine s’impose.

Il est important de noter que ces traitements sont généralement prescrits après une analyse approfondie des résultats des tests sanguins et d’autres examens diagnostiques. Le médecin généraliste ou le spécialiste de santé travaille alors avec le patient pour choisir le meilleur plan de traitement en fonction de son état de santé global, de la cause de l’anomalie et de ses symptômes spécifiques.

En conclusion

  • L’hématocrite est une mesure du volume des globules rouges par rapport au volume total du sang. Il est souvent utilisé comme indicateur de la santé générale d’une personne.
  • Le taux d’hématocrite est généralement déterminé par un test de sang standard appelé analyse de sang complète (CBC). Les résultats sont exprimés en pourcentage.
  • Un taux anormal peut être le signe de diverses conditions de santé, y compris l’anémie (faible taux) et la polyglobulie (taux élevé).
  • Le traitement des anomalies de l’hématocrite dépend de la cause sous-jacente. Cela peut inclure des changements de style de vie, des médicaments ou, dans certains cas, une intervention chirurgicale.

Pour en savoir plus :

  • L’anémie est une diminution du nombre de globules rouges dans le sang qui peut avoir des origines diverses. Notre site vous dit comment lutter contre l'anémie.
  • Vous souffrez d'anémie ? Mangez des mulberries !
  • Même s'il ne donne pas une force surhumaine... l'épinard est toutefois doté de véritables bienfaits.

Ces pros peuvent vous aider